Thierry Piras






    À 62 ans, je peux maintenant commencer à me retourner sur mes expériences passées, sur mes acquis, sur mes interrogations.
C'est à la fin de l'adolescence que je découvre le chamanisme, dans le même temps où je commence mon entrée dans les formations universitaires. L'ouverture au sacré, le questionnement sur la vie, son essence, son sens, la confrontation avec la réalité me mène à des rencontres, tant dans le spirituel, que la recherche universitaire, que la rencontre avec la psychanalyse freudienne. De longues années de formation au chamanisme occidental me permettent de retrouver mes racines spirituelles.
Un parcours universitaire, dit supérieur, mais déjà si loin. Des rencontres, par le texte ou la parole, comme Freud, Dolto, Lacan et d'autres, vont marquer mon grandissement en l'inconscient.
L'analyse personnelle et ce qui fait la passe... contribuent à leur tour à déjouer les méandres du désir et de la jouissance.
Des expériences comme enseignant, comme formateur sportif, et aussi comme cadre supérieur de l'administration territoriale, comme formateur en pédagogie et formation (suite d'une implication doctorante) me façonnent chacune à leur façon.
Certains pourraient s'étonner de ce parcours, de l'alliance d'une démarche psychanalytique et d'une ouverture spirituelle avec le chamanisme (chaque chose à sa place et place à toute chose de la vie). Le chamanisme et la psychanalyse sont mes deux activités, sans syncrétisme, sans confusion sur la forme et les méthodes spécifiques.
Le décès de mon fils unique en 2007 me place encore plus dans la détermination à comprendre, à servir, et dans la futilité de toute volonté de puissance.

Les séminaires de chamanisme que je propose se déroulent en milieu naturel et ce quelque soit le temps. Les consultations individuelles quant à elles se tiennent en mon cabinet à Paris. Dans ce même cabinet, je conduis des analyses et des séances de psychothérapie, ainsi que les formations théoriques et didactiques.


Retour à la page d'accueil : ICI